Sélectionner une page

Ça nous concerne tous, ce premier aspect.

Il s’agit de la première scène de « faut-il sauver le soldat Ryan ». Au fait, j’avais vu ce film à Cannes. Était arrivé un vieil homme, appuyé sur une canne, soutenu par deux vieilles femmes… Et puis, au milieu de cette scène, il s’est levé, et puis est sorti, soutenu plus encore… J’ai toujours dans les yeux, et dans le cœur la peine qu’il a provoqué chez moi… Ce vieil homme qui ne pouvait revivre ça, revenir à la folie du monde…

Mais bon.

L’idée est de voir et revoir cette scène. Jusqu’à ce que vous ayez une idée de ce que c’est de venir au monde…

On va parler de Marie et Jean.

On va dire qu’ils s’aiment… Et que Jean, militaire, revient d’Afghanistan.

Souffre de syndrome post-traumatique.

Et c’est le quatorze juillet…Et quand des pétards explosent, Jean se jette dans le caniveau, pourrit son costume neuf…

Comprenez ce qui se passe chez Marie. Ce qui hurle à l’intérieur… Sa mère qui démontre, encore, que son mec est un connard… Un costard acheté avec amour – c’est déjà tellement insupportable d’emmener un mec aux soldes, putain (une de mes grandes fierté avec le Travail, il y a des années, a été de me retrouver peinard dans un grand magasin avec ma compagne qui me cherchait des fringues un jour de solde).

Pareil quand ils reçoivent la famille. Et qu’un hélico au loin réveille tout chez lui. Qu’il tremble et déparle et qu’elle a honte

qu’il soit ainsi…

 

Comment elle peut lutter, Marie, avec tout son Mental qui hurle ? Les regards des deux familles, qui jugent… Et ne pourront jamais comprendre ce qu’il en est, établissent entre qu’elle est mauvaise épouse, qu’il est mauvais homme…

Cette scène de « American sniper » est terrible.

Elle arrête sa violence ; mais c’est rarement possible, pour une infinité de raison, voyez-vous ?

Comment elle peut faire avec tout ça, Marie, mmmh ?

Dans Avatar, il y a une scène extraordinaire :

Comment elle peut faire, Marie, pour aller chercher Jean dans son enfer, dans son angoisse ?

Reconnaître sa puissance et sa beauté ?

Qu’elle est aimante à ce point ?

Que pour Jean, être aimé est terrifiant ?

Comprendre qu’accepter la vulnérabilité de son mec n’est pas le mépriser, ne la fera pas partir en courant.